La retraite anticipée, comment ça marche ?

L’âge légal de la retraite est aujourd’hui fixé à 62 ans, mais sous différentes conditions certaines personnes peuvent partir à la retraite plus tôt : c’est la retraite anticipée.

 Comment fonctionne la retraite classique ?

Pour toutes les personnes nées après 1955, l’âge minimum à partir duquel vous pouvez partir à la retraite est de 62 ans.

Mais pour toucher une retraite au taux maximum, il faut avoir acquis un nombre de trimestres minimum durant votre carrière. Si vous n’avez pas accumulé assez de trimestres, un rabais est calculé sur votre retraite.

Si vous choisissez de travailler jusqu’à 67 ans, vous toucherez le montant maximum, qu’importe votre nombre de trimestres

Qu’est-ce que la retraite anticipée ?

Certaines personnes peuvent partir en retraite avant 62 ans.

Pour cela, il faut avoir commencé à travailler avant 20 ans, mais il faut aussi avoir cotisé un certain nombre de trimestres et avoir acquis une assurance retraite pendant un nombre minimum de trimestre durant le début de votre carrière. Vous pouvez retrouver les taux sur le site des services publics. Par exemple, pour une personne née entre janvier et septembre 1962, il faudrait qu’elle ait cotisé pendant 168 trimestres et qu’elle ait crédité 5 trimestres d’assurance retraite à la fin de l’année de ses 20 ans.

Certains trimestres particuliers peuvent être pris en compte ; 4 pour un service national, 4 pour un congé maladie ou un accident du travail par exemple.

Dans le cas d’une maladie longue, seul 4 trimestres peuvent être pris en compte. Cela signifie donc que si votre maladie dure plus que 4 trimestres, cela peut vous empêcher d’avoir droit à une retraite anticipée.

Vous avez certainement entendu parler de « carrières longues » ou de « retraite anticipée ».

Il est important de comprendre de quoi il s’agit et comment on peut bénéficier des avantages que proposent la retraite anticipée.

Pourquoi le nombre cotisé de trimestres est-il si important ?

Chaque classe d’âge doit justifier d’un nombre de trimestres requis pour avoir le taux plein.

Par exemple, si vous êtes né(e) en 1968, le nombre de trimestres requis est de 170.

En conséquence, si vous avez 170 trimestres acquis pour 170 trimestres requis, vous aurez 100% de vos pensions de retraite,

Si le nombre de trimestres acquis est égal ou supérieur au nombre de trimestres requis, on parle de taux plein.

Voici le tableau des trimestres requis par année de naissance :

Calcul du Taux plein
Année de NaissanceNombre de trimestres requis
1948160
1949161
1950162
1951163
1952164
1953 – 1954165
1955 à 1957166
1958 à 1960167
1961 à 1963168
1964 à 1966169
1967 à 1969170
1968 à 1970171
1973 & après172

Comment devient-on éligible « Carrières longues » ?

Il faut réunir 2 conditions :

Avoir le nombre de trimestres dans votre classe d’âge, dès 60 ans

Important : certaines personnes peuvent être éligible dès 58 ans.

Avoir validé 5 trimestres avant vos 20 ans.

Important : dans certains cas, 4 trimestres suffisent

Quels sont les trimestres pris en compte ?

Pour être éligible « Carrières Longues », le décompte du nombre de trimestres acquis est fondamental.

En effet, tous les trimestres ne se valent pas. Il convient de faire un inventaire de chaque catégorie de trimestres validés au cours de votre carrière.

Sont donc pris en compte :

  • Tous les trimestres cotisés,
  • Tous les trimestres validés à l’étranger,

(si une convention bilatérale a été signée entre les 2 pays),

  • Certains trimestres liés au service militaire,
  • Tous les trimestres liés à votre compte de prévention de la pénibilité,
  • Certains trimestres liés à votre pension d’invalidité,
  • Certains trimestres liés à vos congés Maternité,
  • Certains trimestres liés à vos congés Maladie,
  • Certains trimestres liés au chômage indemnisé

Important: La façon de décompter les trimestres pour valider votre éligibilité « Carrières Longues » est totalement différente de celle permettant d’obtenir le taux plein.

Vous l’avez compris, il est absolument nécessaire de faire un recensement de l’ensemble de vos trimestres acquis, catégorie par catégorie.

Un audit extrêmement précis est nécessaire pour faire un inventaire exhaustif de l’ensemble des trimestres acquis afin de maximiser le montant de vos pensions de retraite.

Quelles sont les démarches à réaliser?

Il faut s’adresser à la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé Au Travail) pour demander une attestation pour retraite anticipée. Pour cette demande, il faut imprimer, compléter et envoyer un formulaire trouvable sur le site des services publics.

Une fois l’attestation reçue, il faut se créer un compte sur le site info retraite et faire sa demande de retraite dans votre espace personnel. Vous serez alors invité à transmettre cette attestation. Il faut réaliser cette démarche de préférence six mois avant la date choisie pour le départ en retraite.

Et si je n’y ai pas le droit ?

Il existe une autre alternative à la retraite anticipée, c’est la retraite progressive. Les personnes dans le secteur privé, les travailleurs indépendants ou les exploitants agricoles qui répondent à certaines conditions peuvent se mettre en retraite progressive à partir de 60 ans. Cela signifie qu’elles travaillent à temps partiel et touchent une partie de leur retraite.

Départ retraite anticipé, notre conseil :

Veillez à bien faire reconnaitre l’ensemble de tous les trimestres que vous avez engrangé pendant toute votre carrière, catégorie par catégorie, pour pouvoir bénéficier de vos pensions de retraite de façon anticipée.

Agile retraite Conseils saura vous accompagner dans cet exercice difficile pour déterminer et valider votre éligibilité à la retraite anticipée.

Lire aussi :

Le cumul emploi-retraite

Préparer ma retraite

Le rachat de trimestres